Musique et images en mouvement
MUL 2109

cours de Philip Tagg à la Faculté de musique, Université de Montréal

La présentation « feedback »

Objectifs :

1. apprendre ce que communique la musique de votre scène d’analyse selon les opinions, les associations, les connotations et les réactions présentées par les autres participants du
cours ;

2. apprendre les opinions des participants sur les relations entre la musique et les autres aspects de votre scène (bruitage, dialogue, monologue, mise en scène, action visuelle, etc.).

Temps effectif total de votre présentation :

30 minutes, dont max. 12 de présentation, min. 18 de discussion.

Préparation

Il est impossible de déterminer quoi que ce soit des fonctions de la musique de votre scène si on sait trop peu de ce que communique seule la musique. Compte tenu aussi du fait que la plupart des participants ont tendance à remarquer les images sans prêter attention consciente à la musique, il faut commencer chaque présentation avec l’écoute.

Écouter sans images

Étant donné l’objectif no. 1, la meilleure solution, c’est de faire entendre une version enregistrée sur un CD commercial, si elle existe, de la musique de votre film, puisque le bruitage et le dialogue y sont généralement absents. Sinon, vous ferez entendre la scène sans montrer les images. Dans ce dernier cas, vous êtes conseillé de brancher les sorties « Audio Out » à un appareil d’enregistrement sonore. Cette démarche facilitera d’ailleurs le travail de transcription puisque vous ne serez pas obligé d’allumer la télévision, le DVD (ou VHS) ou l’ordinateur.

Écouter et voir

Étant donné l’objectif no. 2, il faut avoir accès facile au début de la scène que vous montrez en classe (voir cueing, ci-dessous).

Cueing

Pour ne pas gaspiller le peu de temps à votre disposition, il faut bien « quiouer » ses extraits. Il faut pouvoir commencer et reprendre chaque extrait, sonore ou audiovisuel, sans (trop) feuilleter. Le temps perdu en parcourant, en avance ou en arrière, aurait pu se consacrer au receuil d’idées qui peut vous aider dans votre travail d’analyse. Le moins que vous deviez faire à cet égard est de noter en avance le minutage exact du début et de la fin de chaque extrait dans chaque plage (CD) ou chapitre/scène (DVD) que vous présentez.

Endroits spéciaux

Il est fortement conseillé d’identifier en avance les endroits problématiques, s’il y en a, de votre scène d’analyse. Il n’est pas impensable, par example, que vous aurez du mal à identifier un accord, ou un son instrumental (difficultés structurelles) ou la fonction communicatrice d’un certain passage (difficulté sémiotique). Dans de tels cas il est utile d’isoler ces événements sonores ou audiovisuels et de les présenter individuellement hors de leur contexte musical ou audiovisuel.

Le feedback

Responsabilité des autres participants

Les autres participants sont priés de noter, sur un bout de papier, leurs associations musicales ( telles que « le premier bout me fait penser à Bach », « la guitare fait très Van Halen ») et paramusicales ( « doux », « espaces ouvertes du Far West », etc.), ainsi que leurs observations structurelles ( par exemple « pentatonique », « 7ème diminuée »).

Responsabilité de présentation

La personne qui présente sa scène à analyser est responsable d’être bien préparé selon les instructions ci-dessus et de noter, soit sur papier, soit par voie d’enregistrement, les commentaires des autres participants du cours. Ces commentaires constituent une base empirique fondamentale de l’aspect sémiotique de votre analyse.