MUL 1121 automne 2009
Histoire de la musique
populaire anglophone
cours (1er cycle) la Faculté de musique, Université de Montréal.
Cours donné 2003-2009 par Philip Tagg
update/mise--jour 2010-06-29

Andy Partridge (XTC) expliquera ce cours si vous cliquez le petit bonhomme guitariste, ci-dessus (?!?).

ATTENTION AUX ADMINISTRATEURS !
CE COURS FUT ANNULLÉ PAR L'ADMINISTRATION DE LA FACULTÉ DE MUSIQUE MALGRÉ MES EFFORTS PENDANT PLUSIEURS ANNÉES À PRÉPARER UNE CONTINUATION QUI VA BIEN AU-DELÀ DU COMPÉTENT.
C'EST UN GASPILLAGE DE MON TEMPS, DU TEMPS DES INDIVIDUS PRÉPARÉS ET COMPÉTENTS DE LA RELÈVE ET C'EST UN GASPILLAGE FACE À L'INTÉRÊT POUR CE SUJET AUPRÈS DES ÉTUDIANTS À L'UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL. ANNULER LES COURS RENTABLES, DÉCOURAGER LES JEUNES GENS TALENTUEUX, S'EN FOUTRE DES INTÉRÊTS DE LA CLIENTÈLE ESTUDIANTINE,
METTRE DES ANNÉES DE MON TRAVAIL DANS LA POUBELLE.
C'EST CE QU'ILS ONT RÉUSSI À FAIRE.

Si vous ne croyez pas qu'ils soient capables d'agir ainsi, cliquez ici.

WARNING for ADMINISTRATION

This course was summarily cancelled by the administrators of the institution where I worked from 2002-2009. During those seven years I industriously prepared for my retirement by ensuring that highly competent and motivated young Montrealers could continue to run this very popular course. To me the administrative decision to trash the course is incomprehensible. It's like ‘let's scrap profitable courses, let's discourage talented and independently-minded young music academics from engaging in important topics, let's just ignore the unquestionable interest in this subject shown by students at the Université de Montréal and let's throw Tagg's work out with the garbage’. They succeeded in doing all that. Bravo!
If you don't believe they actually did this(I didn't!), click here.

 

Descriptif
Pratique
Formel

Cours au niveau bacc.

Sujet: Histoire de la musique populaire anglophone
Sigle: MUL 1121
Crdits 3
Trimestre: automne
Capacité:70 étudiants

Top of document Conception du cours/sminaire

La musique populaire anglophone a, pendant le XXe sicle, influencé profondment la vie musicale de presque chaque culture au monde. Ce cours vise dépister les origines de cette musique anglo-étatsunienne et de présenter son histoire sociale, économique et stylistique.

Top of document Objectifs

  • - donner à l'étudiant une comprhension globale des précurseurs de la musique populaire anglophone et de son développement jusqu' la fin du XXe siècle
  • - familiariser l'étudiant avec le répertoire central des styles musicaux pertinents
  • - faciliter la comprhension des relations entre la musique et d'autres formes d'interaction humaine, telle que l'industrie culturelle (y compris les média pertinents), la commerce, la technologie, la politique, les identités sociales et/ou ethniques, etc.
  • - actualiser la nécessité des approches multidisciplinaires dans l'étude de la musique diffuse par les mass-média
  • - développer un vocabulaire qui permettra l'étudiant de décrire, avec le minimum de recours aux termes spécialistes du musicien, les structures et les pratiques musicales

Top of document Sujets abordés

  • Concepts de base: définitions, raisons et histoire de la trichotomie entre les musiques 'savante' ('art'), 'rurale' ('folk') et populaire ('popular'); problèmes du populaire au sein des institutions de l'éducation et de la recherche; différences entre genre et style
  • Disciplines pertinentes: histoire, musicologie, sociologie, anthropologie, ethnomusicologie, psychologie, études commerciales, acoustique, technologique, démographique, etc.; interdépendence de ces aspects dans le dveloppement de la musique populaire
  • Les précurseurs de la musique populaire anglophone du XXe sicle: ballades rurales et urbaines, musique de salon
  • Développement des média musicaux: de la notation au MP3 via les média électro-acoustiques (phonogrammes, radio, etc.) et les techniques numériques (MIDI, synthtiseurs, etc.)
  • Origines du style populaire anglo-américain: la musique rurale et populaire des les britanniques, de l'Afrique occidental et de l'Europe central
  • Recognition des styles importants: musique de salon ('parlour music'), blues, jazz, swing, Latin, country, rock 'n' roll, rock (and roll), heavy metal, punk, reggae, synth pop, techno, etc; problèmes de la nomenclature des genres musicaux

Top of document Travaux et valuation

  1. Rédaction (c. 7,500-11,100 mots, incluant les références) sur un phnomène pertinent la musique populaire anglophone depuis 1980 (choix en consultation avec le prof.) et qui fait dmonstration d'une approche multidisciplinaire (45%).
  2. Examen (45%): (a) recognition d'extraits musicaux par titre, artiste, date et style (b) rappel des faits d'histoire, de technologie, de fonction sociale, etc. (c) courte rédaction sur un de deux ou de trois sujets possibles.
  3. Assiduité et participation (10%).

Top of document Lecture

1. Lecture obligatoire de base

2. Ouvrages à consulter

  • Jean-Jacques Nattiez (ed.). Musiques — une encyclopdie pour le XXe sicle. 2003, Paris : Actes Sud / Cité de la Musique, surtout les pages 674-749, 807-876 et 901-953. Il y en a deux exemplaires la bibliothèque de notre faculté.
  • John Shepherd, David Horn, Dave Laing, Dave, Paul Oliver, Philip Tagg, Peter Wicke, Jennifer Wilson (eds.). Popular Music Studies - a select international bibliography. 1997, London & Washington: Mansell (18+450p). ISBN 0 7201 2344 5 8349 work titles, author index, subject index.
  • La revue Popular Music (de la Cambridge University Press) est en ligne à la bibliothèque de la Faculté.
  • Philip Tagg : Everyday Tonalityen ligne.

3. Autre lecture fortement conseillée

  • Brackett, David. Interpreting Popular Music. 1995, Cambridge: Cambridge University Press: 260 pp. ISBN 0 521 47337 3.
  • Frith, Simon. Sound Effects. Youth, Leisure and the Politics of Rock’n’Roll. 1983, London: Constable (255p). ISBN 0 09 464950 2.
  • Frith, Simon & Goodwin, Andrew (ds) : On Record: Rock, Pop and the Written Word. 1990, London: Routledge
  • Hamm, Charles. Yesterdays. Popular Song in America. 1979, New York: W W Norton (533p). ISBN 0 393 01257 3.
  • Hennion, Antoine. Les professionnels du disque. Une sociologie des varits. 1981, Paris: A.M. Mtailli (255p). ISBN 2 86424 008 4.
  • Leeuwen, Theo van. Speech, Music, Sound. 1999, London: Macmillan
    (231p). ISBN 0 333 64289 9.
  • Marconi, Luca. Muzak, jingles et vidoclips. Musiques, vol. 1, pages 807-831.
  • Negus, Keith. Producing Pop - Culture and Conflict in the Popular Music Industry. 1992, London: Edward Arnold (175p). ISBN 0 340 51759 X.
  • Pierfrancesco Pacoda, Gino Stefani. Rave, techno, transe. Musiques, vol. 1, pages 850-861.
  • Souchard, Maryse. Rap et protestation sociale. Musiques, vol. 1, pages 762-876.
  • Thberge, Paul. Any Sound You Can Imagine. Making Music / Consuming Technology. 1997, Hanover NH: Wesleyan University Press. ISBN 0 8195 6309 9.
  • Walser, Bob. Running with the Devil. Power, Gender and Madness in Heavy Metal Music. 1993, Middlebury, CT: Wesleyan University Press
    (xviii+222p). ISBN 0 8195 6260 2
  • Peter Wicke : Rock Music: Culture, Aesthetics and Sociology. 1990, Cambridge University Press. ISBN 0-521-39914-9.
  • [various] Century of the Self — 4 short texts about propaganda, advertising and consumer manipulation. La série documentaire télévisée est accessible en ligne.

Top of document Écoute

Ce cours comprend un répertoire de base dont l'écoute est nécessaire et obligatoire. Malhereusement, à cause de la législation restrictive en vigeur dans le domaine des droits d’auteur vis-à-vis la diffusion des connaissances musicales dans l’éducation publique, il est impossible, voire illégal, que le professeur fasse copier pour ces étudiants le repertoire de base de ce cours.

Cependant il dépose deux copies privées de ce répertoire dans la bibliothque. Le répertoire de base est donc disponible aux oreilles de chaque étudiant.

Les enregistrements du répertoire sont en format MP3 sur un DVD ou sur une clé USB. Les discographies et les annotations de mes enregistrements personnels ne sont accessibles qu’aux étudiants en possession du mot de passe et du code d’identification corrects. Les étudiants ne recevront ces codes d'accès qu'après avoir rempli le formulaire (qui n'existe plus puisque je ne suis plus là!).

 

Top of document