ABC de la remise de travaux
pour les cours donnés par

Philip Tagg, Faculté de musique, Université de Montréal
Cher étudiant/chère étudiante : notez s.v.p. comment s'écrit mon nom.



Assignment and Dissertation Tips
Légende de symboles de correction    • Version imprimable de ce document (PDF )   
Non aux extensions
!
Sections importantes dans Tagg's Tips traduites en français
 


Contenu du présent dossier
  Travail écrit  | Pourquoi ce document?
Matériel musical et audiovisuel
Partitions etc.Annexes enregistrés
Emploi d’ordinateur | Crises d'ordinateur
Fichiers patrons en Word

NE JAMAIS PLAGIER!
Remise de matériaux musicaux et audiovisuels


Liens pertinents à ce document
Remise et récupération de travaux
Non aux extensions! (explications)
Tagg’s Tips (English / français)
Dernière mise à jour 2008-09-02

Pourquoi?

Ce texte a pour but d’aider mes étudiants à mieux présenter leurs travaux. Si vous suivez ces instructions, le travail du professeur sera aussi moins ardu. Votre récompense se concrétisera sous forme de meilleures notes et de compétences de communication plus grandes.

Bien écrire n'équivaut pas du tout à transcrire un bon langage parlé

Afin de s’exprimer en parlant, on emploie les gestes, la posture du corps, l’expression du visage, la diction, les pauses, les variations de timbre, de prononciation, de dialecte, d’inflexion, d’intonation, de registre, d’articulation, de volume, d’accentuation, de vitesse d’énonciation, etc., etc. Aucun de ces moyens de communication n’est accessible à l’écrivain. Il faut donc utiliser d’autres moyens afin de faire comprendre au lecteur le sens de ce que l’on cherche à lui communiquer. D'où l’importance de la ponctuation, de la structuration du texte, des liens entre les phrases et entre les sections, etc., sans parler de l’orthographe. Celle-ci permet des distinctions de sens qui n’existent pas dans le langage parlé, entre ces, ses, c’est et s’est, par exemple, ou entre du et , entre réussi, réussie, réussis, réussies, réussit et réussît (voir conjugaison des verbes français), entre seau[x], sceau[x] et sot[s], entre voie, voix, vois, voit, voies et voient, entre créer, créé, créée, créés et créées, entre s’en, sent, sang et sans, d’en et dans, on et ont, ou et , se et ce, et et est, et entre entre, entres et entrent.

Bref, la ponctuation et l'orthographe sont des moyens de s'exprimer par le biais de l'écriture qui s'avèrent aussi valables que le sont les gestes ou les inflexions vocales dans le langage parlé.

Écrire bien, c’est très utile dans le monde de travail

Il est certain que vous allez mieux réussir dans la plupart des emplois si vous savez bien écrire. Il n’est pas difficile de s’imaginer, par exemple, que le travail d’un gradué en musique populaire puisse l’amener à éxécuter les tâches suivantes :

Si, par exemple, vous vous présentez à une entrevue dans l’objectif de décrocher un poste important, vous ne porterez probablement ni d’espadrilles ni de bermuda, puisque vous ne seriez pas pris suffisament au sérieux de la part de votre employeur potentiel! De plus, vous aurez très peu de crédibilité chez l’employeur si vous continuez, pendant l’entrevue, à avoir recours à des jurons, si vous marmonnez ou si vous exprimez votre pensée à gauche et à droite sans respecter votre interlocuteur. Malhereusement, j’ai dû lire, pendant les années, trop de travaux d’étudiant qui font une aussi mauvaise impression qu'un candidat mal élevé en espadrilles et en bermuda lors d'une entrevue.

Bref, il faut savoir comment construire une phrase correcte et il faut aider le lecteur à suivre vos idéees en utilisant correctement la ponctuation, les casses majuscules et minuscules, les alinéas, les diacritiques, sans parler de l’orthographe.

Pour en savoir plus sur ces questions essentielles, consultez Tagg's Assignment and Dissertation Tips dont 70% s'applique aussi à la préparation de vos travaux en français. Des sections particulièrement importantes sont même traduites en français.


Travail écrit

  1. LISEZ Tagg's Tips en français et Assignment and Dissertation Tips (en anglais). Vous devez aussi imprimer ce dernier qui contient beaucoup de renseignements importants qui restent encore à traduire en français. Si vous voulez m'aider avec ce travail de traduction, n'hésitez pas à me contacter. Ces documents vous aideront à améliorer votre note!
  2. IMPRIMEZ votre texte vous-même (si vous employez un ordinateur). Ceci est essentiel pour les raisons suivantes. [1] Je ne peux pas vous remettre mes commentaires de manière adéquate si je n'ai à travailler qu'au clavier de mon ordinateur. [2] Le fait qu’il m’est impossible d’apporter mon ordinateur dans la cuisine, au lit, sur l’autobus, etc. comporte que je ne peux corriger vos travaux que dans mon bureau, ce qui retarde considérablement mon travail. [3] Être obligé moi-même d’imprimer vos travaux n’implique pas seulement que j’encours des dépenses supplémentaires sur les cartouches d’imprimante mais aussi, et plus sérieusement, que mon travail de correction sera retardé davantage puisque je serai aussi obligé d’organiser les feuilles individuelles de vos travaux et de les agrafer (voir 12, ci-dessous). [4] Il est d’ailleurs peu réaliste de prendre pour acquis que mon ordinateur et ses logiciels puissent contrôler votre mise en page (polices, pagination, espacement, etc.), telle que vous l’avez envisagée vous-même. Bref, ne remettez votre travail sous forme numérisée qu’accompagné de la version imprimée.

  3. ATTACHEZ une page couverture à votre travail ou, suivant le cas, à l'extérieur de la chemise et/ou du classeur et/ou de l’enveloppe contenant votre travail. Assurez-vous que le titre du cours, le sigle du cours, le titre de votre travail (incluant le titre du film ou de la pièce que vous avez étudié, s'il y a lieu) apparaissent clairement sur la page couverture. Si vous rédigez sur Microsoft Word, vous pouvez utiliser le fichier patron approprié au travail que vous remettez.

  4. Écrivez votre NOM, le TITRE DU TRAVAIL et le SIGLE sur le haut de chaque page. Les pages pouvant être séparées, il est essentiel de savoir quelle page fait partie de quel travail, par quel étudiant elle a été écrite et sous quel sigle. Si vous utilisez le fichier patron approprié, ces en-têtes seront créées automatiquement.

  5. Numérotez TOUTES les pages. Les pages peuvent être séparées les unes des autres; devoir relire la fin et le début de chaque page pour les assembler à nouveau de façon cohérente constitue une perte de temps considérable. Si vous utilisez le fichier patron adéquat, les numéros des pages apparaîtront automatiquement.

  6. Écrivez CLAIREMENT, de préférece en utilisant le logiciel de traitement de texte de votre ordinateur. Une écriture qui n'est pas soignée rend la compréhension difficile.

  7. Si vous insistez à écrire à la MAIN, utilisez un stylo à encre noire: ainsi, votre travail pourra être photocopié, et vous pourrez distinguer plus facilement les commentaires (habituellement en rouge ou en bleu) faits par la personne ayant corrigé votre travail. N'écrivez jamais avec un crayon de plomb ou un stylo à encre rouge, bleu, vert etc.

  8. SAUVEGARDEZ et COPIEZ votre travail avant de le remettre. Si votre travail n'est pas enregistré sur disque, photocopiez-le. Les textes sont parfois égarés dans la masse toujours croissante de papiers avec lesquels les professeurs doivent travailler. Si votre travail est sur disque, assurez-vous que vous avez une copie sauvegardée sur un support externe (disquette, CD, etc.).

  9. Laissez des MARGES dont le format sera adéquat pour que le correcteur puisse y écrire des commentaires. Si vous remettez votre travail dans un classeur, prévoyez une marge plus grande encore, le texte caché par la reliure ne pouvant être lu. En utilisant le fichier patron approprié, les marges adéquates seront créées automatiquement..

  10. Lorsque le travail est remis en Amérique du Nord, utilisez le format de papier US 'Letter'. Ailleurs, utilisez le format de papier A4 (210 x 297 mm).

  11. Ne remettez PAS votre travail dans des pochettes de plastique. Retirer les feuilles de pochettes en plastique et devoir les y insérer à nouveau constitue une tâche fastidieuse et une perte de temps; les feuilles peuvent alors être froissées, voire déchirées.

  12. Reliez vos feuilles ensemble, en utilisant, par exemple, une AGRAFEUSE, de façon à ce qu'il soit possible d'y écrire des commentaires au marqueur.

  13. Ne remettez PAS la version originale de votre travail si vous ne voulez pas que des commentaires y soient écrits.

  14. En laissant un espace plus grand entre les paragraphes qu'entre les lignes, vous n'aurez PAS à faire d'alinéa. Si l'espace entre vos paragraphes est le même que celui entre les lignes, commencez chaque paragraphe par un alinéa

  15. Si vous utilisez un ORDINATEUR, ayez recours à la CORRECTION AUTOMATIQUE avant d'imprimer votre travail. Si vous tapez ou écrivez votre travail à la main, vérifiez votre orthographe. Une bonne orthographe permet une meilleure compréhension. Souvenez-vous que vous devrez vérifier à nouveau votre travail après avoir effectué une correction automatique, ces outils informatiques n'étant pas très intelligents (penser pensé pensée pensés pensées, pense pensent, on ont, son sont, sois soies soit soient soie, voie voit voix, seau sot sceau, avais avait avaient, fini finit finît finie finis finies, etc.).

  16. Vérifiez la ponctuation. Une bonne ponctuation aide à la compréhension (voir ce document, en français or «Assignment Tips» if writing in English)

  17. Vérifiez votre utilisation des majuscules, des minuscules, des italiques, etc. Il faut soigner à cet égard non seulement votre utilisation de la langue française mais aussi celle des autres langues qui apparaissent dans votre texte. On vous conseille fortement de consulter, par example, les conventions de la présentation des titres en anglais et en français, ainsi que celles de la citation.
  18. N’omettez pas de rendre correctement tous les caractères diacritiques, non seulement en français (« Céline » et « leçon » au lieu de « Celine » et « le con », s.v.p.) mais aussi en d’autres langues, par exemple « Ångström », « Schönberg über alles », « la música de Señor Luís », « però non è più forte », « o coração das Índias ». Si vous ne savez pas comment produire ces caractères, cliquez ici..

  19. Vérifiez les références pronominelles, surtout si vous écrivez en anglais. À quoi font référence « il », « ce », « quel », « ils », « it » « this », « which », « they » etc.? (voir les Assignment Tips).

  20. Vérifiez la construction des phrases. De bonnes phrases sont beaucoup plus faciles à lire (voir les Assignment Tips si vous rédigez en anglais).
  21. Vérifiez la mise en page. Une bonne mise en page rend la lecture plus aisée (voir aussi 1, ci-dessus).

  22. Pour ce qui est de votre texte en soi, utilisez une taille de police de 11 ou 12. Vous pouvez utiliser une taille de police plus petite, généralement 8, 9 ou 10, pour les notes de bas de page, la bibliographie, etc.

  23. Utilisez l'interligne 1½ ou 2 de façon à ce que les corrections puissent être insérées.

  24. Vérifiez vos références et indiquez clairement vos sources (voir Tagg's Tips en français ou Assignment Tips (English)).

  25. Vous prétendez avoir du mal à trouver des textes pertinents à votre sujet? Très peu probable, grâce à Google Book et Google Scholar. Vous vous plaignez de ne rien trouver en ligne? Encore moins probable, si vous savez manipuler un engin de recherche comme Google. Vous ne le savez pas? Alors, cliquez ici!

  26. Vérifiez l’enchaînement des phrases et des idées dans votre texte (voir « Links » dans les Assignment Tips).

  27. Votre travail présente-t-il une structure cohérente (voir Tagg's Tips en français ou Assignment Tips)?

  28. Lisez votre texte en entier AU MOINS DEUX FOIS avant de le remettre. Lisez-le également à voix haute au moins une fois. Corrigez les erreurs au fur et à mesure. Toutes les phrases sont-elles cohérentes? Le texte est-il fluide, se lit-il aisément?

  29. Ne commencez PAS par des conclusions ou par des assertions générales n'ayant pas de bases empiriques ou théoriques (voir Tagg's Tips en français ou Assignment Tips).

  30. Remettez votre travail final À TEMPS, AU BON ENDROIT et en mains propres. L'expérience amère des travaux qui s'égarent m'a amené à insister qu'un travail qui n'est pas remis à temps au bon endroit ne sera accepté que dans des cas très exceptionnels (voir les raisons pourquoi une extension de date de remise n'est accordée que très rarement). Il faut absolument que les travaux de tous les étudiants soient remis au même endroit et au même temps afin d'éviter leur séparation. Si j’accepte de corriger un travail remis après la date d’échéance, la pénalté de retard sans raison valable et exceptionnelle est 10% pour tout retard de moins qu'une semaine, plus 10% pour chaque semaine supplémentaire.

  31. Si votre travail inclut des matériaux enregistrés sur disquette, CD, vidéocassette, cassette audio, DAT, VCD, DVD, etc., il faut étiquetter chacun de ces supports en vous assurant que votre nom, le sigle du cours et une indication concise de son contenu y apparaissent clairement. Pour plus de renseignements, voir ci-dessous.

  32. Pensez au lecteur! On veut lire, comprendre et s'orienter dans votre travail sans difficulté. On n'est pas télépathique!

  33. ••• NE JAMAIS PLAGIER •••
    Le plagiat se produit lorsque vos sources ne sont pas mentionnées et que certaines idées prises ailleurs passent, de façon intentionnelle ou non, pour être de votre cru. IL FAUT INDIQUER CLAIREMENT LA RÉFÉRENCE DES OUVRAGES QUE VOUS CITEZ, AUXQUELS VOUS EMPRUNTEZ, DONT VOUS VOUS INSPIREZ, etc. Il est absolument
    ESSENTIIEL que vous connaissiez et que vous compreniez CE TEXTE (English version in this document, section 2.7). Telle est la gravité du plagiat qu’il peut mener, dans les pires des cas, à votre expulsion de l’université. Lisez ce texte or this document!
    RÈGLEMENT DISCIPLINAIRE SUR LE PLAGIAT OU LA FRAUDE (document officiel de l'Université de Montréal) .
  34. Écrivez, s.v.p., mon nom correctement (Philip Tagg).

  Remise de matériaux musicaux et audiovisuels

Partitions et exemples musicaux

Le but de la notation musicale dans les travaux d’analyse ou de l’histoire de la musique n’est pas de faire jouer la partition mais de présenter au lecteur les événements musicaux pertinents à vos propos. C’est pourquoi les partitions en grand format ne sont pas seulement superflues mais aussi écologiquement contestables. En outre, plus grande est votre notation musicale, plus il faut tourner de pages, plus il devient difficile de suivre le sens de la musique et de s'en faire une image auditive adéquate. Donc, suivez s.v.p. les conseils suivants.

  Annexes enregistrés

Si votre travail exige la remise d’exemples enregistrés sur clé USB, MiniDisc, CD, VCD, DVD, etc., respectez, s.v.p., les instructions suivantes.
 

Votre nom, le sigle du cours pertinent et une indication concise du contenu doivent apparaître clairement sur le support et sur son étui ou sa pochette.

Ne remettez pas de support sans son étui ou sa pochette.

Mettez le support (dans son étui ou sa pochette), avec le texte imprimé de votre travail, dans une enveloppe sur laquelle vous écrirez clairement votre nom, le sigle du cours pertinent et une indication concise du contenu.

Assurez-vous que la taille et le volume de votre enveloppe permettent l'insertion et l'enlèvement du contenu sans difficulté.

Si vous remettez un CD ou un clé USB qui contient plus qu’un seul fichier, écrivez clairement les noms des fichiers sur un bout de papier que vous attachez à l’étui du CD ou au clé USB.

Il faut remettre les clés USB étiquettées (une clé USB sans l'identité claire de son propriétaire ne sera pas acceptée) dans une enveloppe avec un bout de papier qui indique clairement qui vous êtes, ainsi que de quel cours, de quel travail, de quelle année et de quel contenu il s'agit.

Je ne peux garantir actuellement la lecture que des formats d’enregistrement numérisés suivants UNIQUEMENT : (1. audio) MP3 et WAV, ainsi que les plages de CD audio (CDA) et de MiniDisc non-compactées; (2: vidéo) MPG et AVI, ainsi que les disques DVD ou VCD (NTSC ou PAL). Les fichiers remis dans d’autres formats ne seront pas considérés.

Pour le projet Long métrage des étudiants en Musique et images en mouvement, seul le format DVD sera accepté. Les films remis dans d'autres formats que DVD ne seront pas considérés. Étant donné que ce cours n'exige pas l'achat de notes de cours ou de livres spécifiques, on s'attend que les étudiants se procurent une copie du DVD du film analysé.

 

  Cassettes audio et vidéo

Attention! Les compteurs des vieux magnétoscopes et, d’ailleurs, de la plupart des lecteurs de cassettes audio, ne montrent pas le passage du temps réel mais le nombre de révolutions d’une des deux bobines. Non seulement y a-t-il des variations d’affichage de compteur d’une machine à l’autre mais aussi, selon la longueur du ruban, d’une cassette à l’autre sur la même machine. Il est donc fortement déconseillé d’utiliser un magnétoscope ou un lecteur d’audiocassette sans compteur en temps réel. Compte tenu de ce problème, la responsabilité vous revient de vous assurer que le compteur de votre magnétoscope ou de votre lecteur d’audiocassette montre le passage du temps réel ; sinon, vous devez vous procurer un chronomètre et minuter sans aucune interruption, du commencement jusqu’à la fin du film, les événements qui ont pour but d’orienter l’auditeur (dans ce cas le professeur) aux endroits précis où débute chaque exemple.

Audiocassette

L’utilisation d’une cassette audio comme support des exemples sonores est déconseillée puisqu’il est très difficile d’embobiner ou rembobiner une cassette à l’endroit précis où débute le passage à écouter.

Mise à zéro de vidéocassette

Le passage du temps est encodé numériquement sur un DVD et sur un CD. L’affichage d’un lecteur DVD montre automatiquement 0:00:00 au début du film. Sur un lecteur CD on n’a qu’à changer le mode d’affichage du temps (Time display) pour voir à quel endroit à l’intérieur d’une plage débute et s’achève le passage auquel on veut faire référence.

La mise à zéro des vidéocassettes est moins simple. Les premières 30 à 60 secondes d’une vidéocassette ne montrent normalement qu’un code de catalogue et un écran noir parce que cette partie du ruban s’expose facilement à la poussière et à d’autres matières qui peuvent nuire à la lecture ; (c’est d’ailleurs pourquoi il faut toujours rebobiner une vidéocassette après sa lecture). Après les premières secondes «vides» , les vidéocassettes présentent souvent des publicités, des bande-annonces, des avertissements du FBI, le logo de la compagnie de production ou de distribution de la vidéocassette et d’autres séquences qui n’ont rien à voir avec le film qui est l’objet de votre étude.

Il faut donc mettre le compteur du magnétoscope à zéro à un endroit sans équivoque au commencement du film ou du programme, normalement au début de l’apparition du premier logo de la première compagnie de production ou de distribution du film ou du programme. Il faut aussi préciser clairement cet endroit de mise à zéro en termes de minutage exact à partir du début de la vidéocassette entière.


  Emploi d’ordinateur

Il est fortement conseillé d’utiliser un ordinateur pour les raisons suivantes.

Crises d'ordinateur

Les crises d'ordinateur sont traumatisantes mais elles n'empêchent pas du tout la remise à temps de votre travail si vous sauvgardez regulièrement votre travail sur un support externe.

Étant donné que l'ordinateur est une machine, il est absurde d'agir comme si elle ne serait jamais en panne. Voilà pourquoi il faut soigneusement et régulièrement sauvgarder son travail sur un support externe. On peut acheter une clé USB à 1 gig. pour $25, à 4 gig. pour $70. On peut même acheter un disque dur externe à 100 gig. pour $160 (avril 2007). C'est dans votre intérêt et c'est votre responsabilité de ne pas perdre votre travail à cause d'une panne d'ordinateur.

Un récit édifiant. En avril 2007 le disque dur d'un étudiant cesse totalement de fonctionner. Afin d'essayer de récupérer l'information stockée sur le disque en panne, l'etudiant va chez le concessionnaire Macintosh où il a acheté son ordinateur . Après une heure à $85, le technicien constate qu'il est impossible de récupérer l'information et qu'il faut renvoyer l'ordinateur à Macintosh afin de le remplacer. Période d''attente pour le remplacement : dix jours; frais de remplacement : $75. $75 + $85 = $160, soit le prix d'un disque dur externe à 100 gig., soit de deux clés USB à 4 gig. chacune. N’ayant pas sauvgardé sur un support externe, l’étudiant est obligé de refaire tout son travail.


  Fichiers patrons

Les fichiers patrons suivants, pertinents aux travaux dans mes cours, sont actuellement accessibles pour ceux/celles qui utilisent le Microsoft Word.* Avant de les télécharger, lisez ces instructions, s.v.p.



NOTE SUR WORD

Le choix de Word ne représente pas du tout ma préférence personnelle. Au contraire, je n’utilise pas ce logiciel moi-même. D’ailleurs, je qualifierais la corporation qui le produit, Microsoft, de monopoliste et d’une morale capitaliste contestable. C’est malgré ces réservations que j’ai dû construire ces fichiers en Word, puisque la plupart de mes étudiants connaît mieux ce logiciel que d’autres à fonctions similaires.

NTSC, etc.

NTSC, PAL et SECAM sont les trois systèmes principaux de lecture (balayage) d’images en mouvement. Quel système s’utilse dans quel pays?

Un autre problème, c’est l’incompatabilité entre les six différentes régions principales d’encodage DVD. Cette incompatabilité illustre de façon pénible et flagrante l’hypocrisie du système capitaliste, selon lequel les grandes corporations se permettent de vendre ses produits à n’importe qui, n’importe où au monde, tandis qu’ils nous interdisent, en tant que consommateurs, un internationalisme d’accès réciproque : c’est très pratique dans les conférences internationales sur les média!  Quel région mondial de lecture DVD s’applique dans quel pays? Mondialisation? Schmondialisation!

auX gEns Qui ne sAveNt Pas À qUoi servEnt leS maJuscuLEs

Je comprends que l'emploi exclusif de minuscules puisse être pratique lorsqu'on tape de courts messages (SMS) avec les pouces sur un téléphone cellulaire, mais je ne vois pas l'avantage, en terme de temps et d'effort, de ne pas utiliser les majuscules dans les courriels, pour ne pas parler des travaux à remettre! J'ai remarqué, depuis l'avènement des téléphones cellulaires et des "chat rooms", que la confusion entre majuscules et miniscules est devenue un problème de plus en plus commun dans les travaux que je reçois. Personnellement, je n'ai rien contre l'abandonnement des majuscules dans les "chat rooms" sur l'internet et dans les messages SMS, mais je le trouve bizarre dans les courriels et inexcusable dans les travaux à remettre. La distinction entre les lettres majuscules et minuscules existe pour aider le lecteur à mieux comprendre ce que vous cherchez à lui communiquer.